Ateliers

180 jeunes de Marennes-Oléron incarnent l’héritage d’Antigone / Résidence d’artistes

Dans le cadre de son contrat d’éducation artistique et culturelle avec la Direction régionale des affaires culturelles et du financement européen LEADER, le Pays Marennes Oléron organise une résidence d’artistes d’avril à juin 2018 avec la Compagnie Sans Titre Production, en direction des jeunes du territoire, en temps scolaire et hors scolaire. Au programme : ateliers slam, théâtre et musique.

Implantée à Poitiers, la compagnie est composée d’Anne Morel, comédienne et metteuse en scène, Pascale Berthomier, violoncelliste électro et du slameur Mathias Gourdot. Pendant trois mois, ces artistes animeront huit ateliers à destination de six groupes de jeunes, au cours desquels les participants écriront leurs textes, découvriront des oeuvres mettant en relief les thèmes du mythe, de l’utopie et de l’engagement. Ils découvriront les techniques du théâtre et du slam et prépareront leur participation à des restitutions, sur scène avec les artistes professionnels.

Participeront à ces ateliers : une classe du Lycée de la Mer et du Littoral à Bourcefranc – Le Chapus, une classe du CEPMO à Saint-Trojan-les-Bains, deux classes du collège Jean Hay à Marennes, une classe du collège du Pertuis d’Antioche à Saint-Pierre d’Oléron et un groupe mixte ouvert à tous.

Les personnes intéressées, jeunes et moins jeunes, peuvent d’ailleurs encore s’inscrire pour participer aux ateliers, programmés les mercredis 25 avril, 23 et 30 mai et 6 juin 2018 de 16 à 18h à Bourcefranc – Le Chapus (inscriptions auprès du Pays Marennes Oléron, Antoine Lamblin, 05 79 86 01 63).

L’ensemble de ces ateliers convergent vers des restitutions, commune au Lycée de la Mer et au CEPMO, au travers du spectacle « Héritage Antigone » programmée jeudi 7 Juin 2018 à la salle de spectacles de l’Arsenal au Château d’Oléron pour une restitution à destinations des autres élèves des deux établissements. Ce spectacle revisite le mythe d’Antigone en slam et en chanson, en illustrant les figures de résistance contemporaine, d’ici et d’ailleurs.

Ce projet se poursuivra avec les jeunes de Caraquet au Nouveau Brunswick (Canada) et donnera lieu à des captations vidéo pour mettre en relief les expériences française et canadienne. Enfin, l’ensemble de cette expérience internationale donnera lieu à la création du prochain spectacle de la Cie Sans Titre en 2019.

Laisser un commentaire