Histoire du Château d’Oléron

Histoire

Source : http://www.ile-oleron-marennes.com

Aux temps de la préhistoire, il semble que l’île d’Oléron fit partie intégrante du continent. La découverte de la présence de silex taillés sur l’île affirme le peuplement de celle-ci au commencement de la période quaternaire, une époque où Oléron se retrouve couverte de forêts peuplées de sangliers et de daims.
Jusqu’au Bas Moyen-âge, peu d’éléments nous renseignent sur l’histoire du territoire. A cette période, Oléron fut une possession de Geoffroy Martel avant d’appartenir aux Ducs d’Aquitaine. Successivement sous domination française puis anglaise jusqu’au milieu du XVe siècle, l’île connut après cela une période plutôt calme. Dans la seconde moitié du XVIe siècle, cette quiétude disparut suite à la Révolte de la gabelle (soulèvement des producteurs de sel suite à la mise en place d’un impôt très lourd) puis les guerres de religion causées par l’implantation et le développement de la Réforme, mettant ainsi le territoire à feu et à sang. Point stratégique, Oléron fut le théâtre de combats incessants entre catholiques et protestants. Dans la région, il fallut attendre la chute de La Rochelle en 1628 pour mettre fin à ces terribles guerres de religion.

Les retentissements de la Révolution française sur l’île d’Oléron furent plutôt calmes. Sous l’an II, l’île changea tout de même de nom pour se faire baptisée « Liberté ».

L’arrivée du premier réseau routier au début du XIXe siècle reliant alors Le Château d’Oléron à Saint-Denis d’Oléron fut une étape marquante dans l’histoire moderne de l’île.
Dès 1940, Oléron fut occupée par les Allemands et ce jusqu’en 1945. Pour l’ennemi, l’endroit y était très stratégique comme en témoigne la construction de nombreux ouvrages défensifs. Dans la nuit du 30 avril au 1er mai 1945, après le débarquement des troupes françaises et d’âpres combats (plus de 100 victimes au total), l’île fut libérée.

Plus de détail sur l’histoire du Château d’Oléron sur le lien suivant :

L’histoire du Château d’Oléron

Armoiries de la commune de Le Château d’Oléron

Coupé : au premier d’or au château de trois tours de sable ouvert et ajouré du champ, au second de gueules à la barque montée de quatre rameurs contournés avec leurs lances en pal à guidon, le tout d’or, voguant sur une rivière ondée ° d’azur

Blason de la ville de Le Château d'Oléron
Blason de la ville de Le Château d’Oléron

CHENAL D'ORStradition maritime

A côté de son histoire, le Château d’Oléron a une longue tradition maritime.
Elle a commencé avec la culture du sel, notre territoire communal était recouvert d’anciens marais salants. Ceux-ci ont été ensuite reconvertis en claires d’affinage pour les huîtres donnant ainsi naissance à l’ostréiculture. Aujourd’hui, plus de 100 entreprises ostréicoles sont implantées sur le port du Château d’Oléron et le Chenal d’Ors.
A côté de l’ostréiculture, l’autre facette de cette vocation maritime est liée à la construction navale.
Au début du XXème siècle, cinq chantiers construisaient les bateaux traditionnels pour la pêche et l’ostréiculture en utilisant le bois.
Aujourd’hui, deux entreprises importantes sont encore présentes au Château d’Oléron mais leur production concerne exclusivement les besoins de la plaisance.
Des entreprises de maintenance d’entretien et de commercialisation accompagnent ces unités de production.
Sur les cinq chantiers antérieurs, deux ont maintenu une activité. Le premier sur le Chenal d’Ors, mis à disposition d’une association et le second situé sur le port ostréicole du Château d’Oléron a été reconstruit et agrandi et participe très activement a travers l’association Chantier Robert Leglise à la préservation du patrimoine maritime et à sa découverte.
De part cette belle histoire, le Château d’Oléron et sa longue tradition maritime, est considéré comme un territoire différent des autres.
Il a su notamment à travers une grande vitalité culturelle préserver une douceur de vivre et une qualité de vie exceptionnelle.
Après l’avoir visité, partez à sa découverte…