Cabanes ostréicoles

Sur concessions domaniales, les cabanes ostréicoles se sont installées le long des chenaux des marais et du fossé sud de la citadelle. La cabane est le lieu où l’ostréiculteur travaille l’huître (détroquage, triage par taille, sélection par la forme, emballage). L’expédition de l’huître se fait désormais sur les marais, propriété des ostréiculteurs et aujourd’hui, avec la volonté et le soutien de la ville, la plupart de ces anciennes cabanes ont été restaurées pour servir d’ateliers à des artistes et artisans d’art qui y exposent leur travail. Ces cabanes sont ouvertes à l’année constituant ainsi un pôle d’animation touristique et touristique permanent.

Travail de collectage sur les histoires des cabanes ostréicoles du Château d’Oléron par Maija-Liisa Salmi, plasticienne

Histoires des cabanes du Château d'Oléron

Les textes et images des cabanes du Château d’Oléron seront valorisés sur les cabanes concernées et regroupés sous forme de recueils.

Projection(s) des entretiens filmés par Jean-Michel Caillaud lors des Journées européennes du Patrimoine les 16 et 17 septembre 2017 dans une cabane située sur le port.

Le chenal d’Ors, et ses cabanes multicolores, se trouve à gauche dès le passage du viaduc. Il se jette dans le pertuis de Maumusson près du viaduc. C’est le plus long chenal ostréicole et un des plus beaux de l’île d’Oléron sur une longueur de plus de 1,5 km.

CABANES-3

Plus d’infos sur la réhabilitation des cabanes ostréicoles en ateliers d’artistes et artisans d’art en cliquant ici.